Essentiel

(3 avis client)

19,90 29,90  TTC

19,90  TTC
29,90  TTC

✔️ Résolution de l’inflammation
✔️ Action sur l’inflammation et son arrêt
✔️ Une formule d’Oméga 3 unique sur le marché
✔️ Les Oméga 3RS+ permettent l’augmentation de SPM
✔️ Pack 30 ou 60 capsules

Catégorie :

RÉSOLUTION+ Essentiel est la formule de base présente dans tous nos compléments alimentaires et formulée avec nos Oméga 3RS+ !

Les Laboratoires Aloméa sont des experts de l’inflammation. Lors d’une agression, notre système immunitaire se mobilise et déclenche une inflammation pour se défendre et s’adapter. Cependant, une inflammation excessive et non contrôlée peut devenir chronique. On parle alors d’inflammation non résolue !

Après 10 années de recherches et d’essais en laboratoire, notre expertise nous a permis de développer les Oméga 3RS+. Cette innovation est une formule unique d’oméga 3 qui permet de maximiser la sécrétion de médiateurs spécialisés de la résolution (SPM) par notre système immunitaire.

Disponible en boîte de 30 ou 60 capsules, la gamme Essentiel constitue notre principale innovation : les Omega 3 Rs+. Ce complexe résolutif a été élaboré en comparant 18 sources d’Omega 3 différentes. Cette formule unique associe les huiles les plus efficaces pour la synthèse des SPM. RÉSOLUTION+ Essentiel peut également être utilisé en complément de nos autres produits pour booster leur efficacité en cas de forte sollicitation.

Conseils

Combien de capsules et de gélules par jour ?
Nous vous conseillons de prendre une capsule par jour. En cas de forte sollicitation vous pouvez augmenter la dose à deux capsules.

 

Quand le prendre ?
Nos compléments alimentaires peuvent être pris n’importe quand dans la journée mais nous vous conseillons de les prendre hors des repas, à 17 heures par exemple afin de faciliter leur digestion.

 

Quelle est la durée d’une boîte ?
Une boîte permet un mois de cure.

 

Quelle durée de cure est conseillée ?
Nous vous recommandons une cure de 3 mois renouvelable afin de pouvoir observer les effets bénéfiques de notre produit.

 

Précautions d’emploi
Réservé aux adultes, déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes.
Tenir hors de portée des enfants.
Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.
En cas de traitement médical, nous vous recommandons de demander conseil à un professionnel de santé.
Ce complément alimentaire est à utiliser dans un cadre de vie sain, il ne se substitue pas à une alimentation variée et équilibrée.

 

Précautions de conservation
A conserver dans un endroit sec, à l’abri de la lumière et de la chaleur.

Composition

Que contient une boîte ?
Une boîte est composée de :

  • 2 blisters de 15 capsules d’oméga 3RS+ pour l’Essentiel 30
  • 4 blisters de 15 gélules d’oméga 3RS+ pour l’Essentiel 60

 

Que contiennent nos capsules ? 
Ingrédients : Huile de poissons sauvages (anchois, sardines), extrait de phospholipides de poissons (hareng), enveloppe : gélatine de poisson, glycérine végétale, eau, arôme naturel de vanille ; vitamine E d’origine naturelle.

Ingrédients par capsule

Dosage

Oméga 3

Dont EPA

Dont DHA

275 mg

43 mg

200 mg

Vitamine E

5 mg

Enveloppe

gélatine de poisson, glycérine végétale, eau, arôme naturel de vanille

 

Science

Rapport Anses 2015 : 90% des français ne consomment pas assez d’oméga 3 végétal ou animal (ALA, EPA ou DHA)
En France, les recommandations en oméga 3 sont de 250 mg d’EPA et de 250 mg de DHA par jour. En 2015, l’Anses publie un rapport sur la consommation des lipides chez les français basés sur des données de 2010. Ce rapport indique que 90% des français ne consomment pas assez d’oméga 3, y compris ceux de source végétale comme le ALA (colza, lin, noix, etc). Cette faible consommation s’explique par une faible consommation de produits de la mer et peut entraîner des carences, lesquelles peuvent avoir un impact significatif sur notre santé.

En parallèle de cela, d’après le ministère de la santé, en 2012, 19 millions des français seraient atteints d’une maladie chronique, soit plus d’1 personne sur 4. Les plus fréquentes de ces maladies sont les maladies cardiovasculaires, les AVC, le cancer, le diabète, l’arthrite, les douleurs dorsales, l’asthme et la dépression chronique. Ces maladies impliquent un état d’inflammation chronique.

Pour comprendre le lien entre les oméga 3 et les maladies chroniques, il faut expliquer à quoi servent ces acides gras polyinsaturés dans la régulation de notre immunité et donc dans la résolution de l’inflammation.

L’inflammation, outil majeur de notre système immunitaire

Notre corps est en permanence soumis à des contraintes environnementales qui peuvent créer des lésions. On parle alors d’agression, laquelle peut avoir plusieurs causes :

  • Une bactérie, un virus
  • Une cellule cancéreuse
  • Une blessure physique
  • Un excès de mauvaises graisses ou de sucres 

En réaction, notre système immunitaire déclenche une inflammation afin de combattre les causes de l’agression. Ainsi, l’inflammation est notre première arme de défense, notre alliée, l’outil principale de notre système immunitaire. 

Depuis plus de 2000 ans, on définit 4 signes cardinaux de l’inflammation : 

  • rougeur
  • chaleur 
  • gonflement 
  • douleur
  • Depuis peu, un cinquième signe a été admis : la perte fonctionnelle

Une fois l’inflammation déclenchée, notre corps va synthétiser des médiateurs pro-inflammatoires (des prostaglandines) à partir des oméga 6 via des voies enzymatiques (lipoxygénase et cyclooxygénase).

 

(Serhan, 2014)

Après une agression, notre organisme va synthétiser des prostaglandines afin d’accélérer le signal inflammatoire. Cette phase est associée à l’apparition des signes cardinaux. La dilatation des vaisseaux sur la zone d’agression permet d’augmenter la vascularisation afin de recruter des leucocytes (cellules de l’immunité), notamment des neutrophiles, des monocytes, des macrophages et des lymphocytes. Ces cellules permettent d’agir contre la cause de l’agression11.

Les neutrophiles sont les premiers à réagir et ils se déplacent vers le site de l’infection en suivant des gradients chimiotactiques (par exemple, en augmentant les niveaux de leucotriène LTB4) et en sortant des veinules sous l’effet des prostaglandines (telles que PGE2 et PGI2) qui agissent sur les cellules vasculaires et le flux sanguin, tout comme des abeilles qui défendent leur ruche. Ils permettent de neutraliser et de phagocyter (“manger”) les agresseurs, ils sont notre première ligne de défense.

Avant les années 90, nous pensions que l’arrêt de l’inflammation se faisait de façon passive, c’est-à-dire que l’arrêt de la synthèse des prostaglandines suffisait à laisser le signal inflammatoire redescendre pour que le corps retourne à l’homéostasie (équilibre). Nous pouvons faire l’analogie avec une voiture. Après avoir appuyé un grand coup sur l’accélérateur, si vous levez le pied, la voiture décélère jusqu’à s’arrêter.

Cependant, dans les années 90, Charles Serhan, un chercheur de l’université de Harvard, a découvert d’autres médiateurs qui permettent de faire redescendre le signal inflammatoire. C’est le début d’un changement de paradigme dans lequel l’arrêt de l’inflammation se fait de façon active via des médiateurs spécialisés. Pour reprendre la métaphore, nous avons découvert la pédale de frein de la voiture. Cette phase de retombée de l’inflammation et de retour à l’équilibre est nommée la résolution de l’inflammation.

On parle alors de médiateurs spécialisés de la résolution (specialized pro-resolution mediators ou SPM). Les SPM sont synthétisés à partir des oméga 3 et c’est précisément pour cela que ces acides gras sont si importants pour notre santé. Une carence prolongée en oméga 3 rend la résolution de l’inflammation difficile pour notre organisme. En cas d’épisodes inflammatoires répétés liés à une carence en oméga 3, un défaut de résolution peut apparaître, c’est-à-dire que le corps n’arrive pas à revenir à l’homéostasie et l’inflammation devient chronique. 

Si la résolution échoue, cela peut entraîner une augmentation des niveaux de prostaglandines et de leucotriènes, une inflammation chronique et une fibrose. Les SPMs ont un effet de contre-régulation sur les médiateurs chimiques pro-inflammatoires, réduisant ainsi l’ampleur et la durée de l’inflammation. De plus, dans des organismes modèles, les SPMs stimulent la ré-épithélialisation, la cicatrisation des plaies et la régénération des tissus.

Dans une inflammation aiguë, un apport suffisant en oméga 3 permet la synthèse de SPM qui optimisent l’intensité et la durée de l’inflammation. Dans une inflammation chronique liée à un défaut de résolution, un apport suffisant en oméga 3 redonne au corps le matériel nécessaire pour synthétiser des SPM et retourner à l’homéostasie.

Notre complément ESSENTIEL

Oméga 3 et résolution de l’inflammation

A l’issue de 15 ans de recherche sur l’inflammation et en collaboration avec Ambiotis, les laboratoires Aloméa ont développé les Oméga 3RS+, un complexe résolutif d’huile de poisson spécialement sélectionnées pour leur capacité à induire la synthèse de SPM. 

Les Oméga 3RS+ peuvent induire jusqu’à 6 fois plus de SPM que les autres huiles du marché. 

Les oméga 3 sont parmi les nutriments les plus étudiés au monde. La littérature scientifique compte pas moins de 30 000 articles à leur sujet, détaillant leurs mécanismes, leurs bienfaits et les conséquences liées aux carences. 

Bienfaits

  • Protection cardio vasculaire

Un des effets les plus connus des oméga 3 est la protection des fonctions cardiaques. Les oméga 3 permettent de faire baisser la tension artérielle, de faire baisser le taux de triglycérides dans le sang (incidence sur les complications liées au cholestérol) et de prévenir la mortalité chez les personnes qui ont des antécédents vasculaires.

  • Développement neurologique

Les oméga 3 ont un impact sur le développement neurologique. Le DHA constitue la grande majorité de notre système nerveux. Il existe une corrélation entre la carence en DHA et le risque d’un développement insuffisant du cerveau, notamment en ce qui concerne la neurogenèse et le métabolisme des neurotransmetteurs. Cette situation peut potentiellement affecter les capacités cognitives, mais des preuves scientifiques supplémentaires sont requises pour confirmer ces impacts. Les oméga 3 permettraient également de réduire les troubles de l’attention.

  • Maintien d’une bonne vision

Les cellules de la rétine contiennent du DHA. Ainsi, le DHA serait lié au bien-être oculaire. Une méta-analyse a montré que les oméga 3 permettent de lutter contre le syndrome des yeux secs.

  • Santé mentale

Les oméga 3 réduisent les symptômes liés à la dépression. 

Carences

  • Sécheresse et irritation de la peau

Selon les études, la prise de suppléments d’oméga 3 pourrait réduire les problèmes de peau sèche ainsi que les maladies cutanées telles que l’eczéma, l’acné et le psoriasis.

  • Dépression

D’après plusieurs études, la prise de suppléments d’oméga 3 pourrait réduire les symptômes de la dépression. En outre, ces études ont également révélé que maintenir un taux adéquat d’oméga 3 peut contribuer à favoriser un sentiment de bien-être et de satisfaction.

  • Sécheresse oculaire

La sécheresse oculaire peut être causée par plusieurs facteurs, dont la carence en oméga 3. Selon les résultats de 17 essais cliniques, la prise de suppléments d’oméga 3 est très efficace pour combattre ce syndrome.

  • Cheveux fragiles

En plus d’aider à retenir l’humidité dans la peau, les oméga 3 aident à nourrir le cheveu. Des changements dans la texture, l’intégrité et la densité des cheveux peuvent indiquer un faible statut en oméga 3.

Maladies chroniques

  • Neurodégénérescence

L’action neuroprotectrice des oméga 3 permet de diminuer le risque de maladie d’Alzheimer et de Parkinson.

  • Maladies cardiovasculaires

Les maladies cardiovasculaires demeurent la cause de mortalité la plus répandue à l’échelle mondiale. Comme le montre une méta-analyse sur 135 267 sujets, prendre des suppléments d’EPA et de DHA s’avère être une stratégie efficace pour prévenir ces maladies.

  • Maladies auto-immune et maladies chroniques

Plusieurs essais cliniques ont étudié les bénéfices d’une supplémentation en huiles de poisson dans diverses maladies auto-immunes et inflammatoires chez l’homme, telles que la polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse, le psoriasis, le lupus érythémateux, la sclérose en plaques et les migraines.

Les Oméga 3RS+ de la gamme Essentiel permettent de redonner au corps la capacité de moduler ses inflammations correctement. Les laboratoires Aloméa développe également des solutions de phytothérapie en sélectionnant des extraits de plantes qui permettent d’optimiser l’action des oméga 3 sur un problème donné. 

3 avis pour Essentiel

  1. Marie-Madeleine

    Je n’ai pas eu de problème, je me sens bien. Je n’ai pas eu de remontée de goût de poisson alors que j’ai tendance à en avoir, ça s’absorbe facilement. Je dormais bien pendant la cure et je dors mal depuis que je l’ai arrêtée

  2. Pascale

    J’ai ressenti une énergie plus forte suite à cette cure et une meilleure humeur. Ma cure m’a apporté une meilleure qualité de sommeil. Mes nuits sont généralement entrecoupées de réveils certes courts mais assez nombreux. Pendant et suite à ma cure ces réveils étaient beaucoup moins fréquents et même absents.
    Je vais continuer ces cures…

  3. Sophie

    Je vais commencer ma deuxième cure de la formule 1 de votre complément RÉSOLUTION+. Je l’ai pris pour mon endométriose très inflammatoire et douloureuse sans grand espoir au début. Pourtant mes symptômes ont très nettement diminué (voir quasiment disparu) après 3 boites. Je ne voulais pas me réjouir trop vite mais le confort de vie que j’y ai gagné me pousse à vous écrire. Votre produit pourrait certainement soulager d’autres femmes comme moi !

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Retour en haut