L'inflammation qu'est-ce que c'est?

Retour au blog
L'inflammation qu'est-ce que c'est?
mardi 25 août 2020 à 00:00:00 Temps universel coordonné

 L'inflammation est un mécanisme naturel de défense du corps nécessaire à notre survie.


L'inflammation est vitale à notre survie. 

Les nombreux mécanismes en jeux lors d’une réaction inflammatoire ont été façonnés depuis des milliers d’années. Ceci pour nous permettre de survivre aux blessures ou aux infections qui décimaient autrefois les populations. Cependant, aujourd’hui, l'inflammation fait bien souvent peur, car elle est, dans certaines conditions, impliquée dans le développement des maladies dites de civilisation. Ce sont par exemple :

  •  telles que le diabète,

  • les maladies cardiovasculaires,

  • les cancers,

  • les maladies neurodégénératives…

Ces maladies sont liées à nos modes de vie actuels auxquels notre physiologie ne s’est pas adaptée.

 

L’inflammation est mécanisme naturel de défense de notre organisme

Notre corps mobilise notre système de défense immunitaire pour faire face aux microbes, aux blessures, toxines, traumatismes… Il vise tout simplement à éliminer les agresseurs, à réparer, et à régénérer les tissus lésés et retrouver un état d'équilibre. Notre organisme déclenche alors une inflammation. Pourquoi ? C’est une arme efficace pour vaincre l’attaque. 

 

Il existe 3 formes d’inflammation : 

1/ L’inflammation aiguë

Elle est ponctuelle, fait mal et ne passe pas inaperçue. C’est la gêne que vous ressentez lors d’une blessure ou en tombant malade.

Elle est caractérisée par 4 signes faciles à identifier :

  • Une rougeur sur la zone concernée
  • Un gonflement (œdème)
  • Une sensation de chaleur
  • Une douleur

Cette inflammation est liée à un évènement ponctuel qui ne se reproduira pas dans le temps (choc, infection…) et elle s’arrêtera donc avec l’arrêt de l'agression. 

2/ L’inflammation chronique 

Elle perdure et s'installe dans le temps. Linflammation chronique persiste et ne se résout pas, même quand il n’y a plus d’agresseur! Et maintenant elle peut faire beaucoup de dégâts dans notre organisme. Cette inflammation chronique peut se propager dans tout le corps ou dans un organe précis. On la se retrouve dans les maladies chroniques douloureuses telles que l’arthrite, les tendinites chroniques ou encore les maladies inflammatoires de l’intestin.

 

3/ L’inflammation à bas bruit ou de bas grade

Elle est discrète, elle s'installe sans que l'on ne s'en rende compte! L’inflammation à bas bruit, également appelée inflammation de bas grade ou inflammation froide. Elle est plus pernicieuse car on ne la ressent pas, on n’a pas mal, on ne se sent pas malade. Et pourtant elle est bien là et elle est dangereuse! Elle fait le lit des maladies de civilisation. Petit à petit elle altère nos cellules et nos tissus. Des dysfonctionnements apparaissent, puis si cela perdure, cette inflammation peut donner naissance à de véritables maladies pouvant être graves.

 

L’inflammation, protectrice ou néfaste ?

Nous pouvons ainsi distingué deux formes d'inflammation. 

  • La « bonne inflammation » neutralise l’agresseur pour nous protéger. Elle s’arrête de façon active et contrôlée.
  • La « mauvaise inflammation » est une réponse incontrôlée qui ne s’arrête pas. elle continue à engendrer des dégâts dans le corps (inflammation à bas bruit et inflammation chronique). 

L’inflammation est donc protectrice quand tout fonctionne bien. Le corps retourne à un état d’équilibre après l’arrêt contrôlé de l’inflammation. Mais elle est néfaste quand des conditions défavorables favorisent sa persistance et l’empêche de s’arrêter complètement. L'inflammation chronique est responsable de 20% des décès par cancer dans le monde (source : Shawn Demechri, PNAS février 2019). Florence Rosier publie ce chiffre dans son article paru dans Le Monde.

La phase d’arrêt de l’inflammation a été identifiée depuis une vingtaine d’années par le professeur Charles Serhan (Université de Harvard et membre du comité scientifique des Laboratoires Aloméa) : c’est la résolution de l’inflammation


Doit-on parler de causes ou de conséquences des maladies chroniques? 

A ce jour on ne sait pas très bien. Toujours est-il que si le corps continue à être agressé par :

  • des polluants,
  • par nos propres cellules immunitaires dans certaines maladies
  • ou par un virus,

cela entretient l’inflammation qui devient chronique. Elle peut durer quelques semaines ou plusieurs années.

De même, l’inflammation à bas bruit est favorisée par des modes de vie délétères tels que :

  • la sédentarité,
  • une alimentation de mauvaise qualité,
  • la pollution
  • le tabagisme.

Ce terrain inflammatoire, au bout de plusieurs années, finit par déclencher une maladie plus difficile à soigner.

D’où l’importance d'un mode de vie sain!

  

La résolution de l’inflammation : Un changement de paradigme 

Favoriser la résolution de l’inflammation plutôt que de chercher à tout prix à la bloquer. C'est une véritable révolution!

Les recherches les plus récentes mettent en évidence ce processus biologique, actif et naturel. La résolution de l'inflammation répare les tissus abîmés afin de retourner à l'état d'équilibre : l'homéostasie.

La résolution de l’inflammation à lieu grâce à des molécules spécifiques appelées SPM (Specialized Pro resolving Mediators). Les SPM sont, entre autres, fabriqués dans notre corps à partir de certains acides gras que nous mangeons de la famille des oméga 3 :

- l’acide Eicosapentaénoïque (EPA)

- et l’acide docosahexaénoïque (DHA).

Si le corps n’est plus en capacité de synthétiser les SPM, l’inflammation ne peut pas s’arrêter correctement. On parle alors de défaut de résolution et l’inflammation persiste à bas bruit ou de façon chronique.

 

L’influence des oméga 3 de nouvelle génération dans la production de SPM

Aujourd’hui se développe une nouvelle façon de traiter les troubles inflammatoires en favorisant la production de SPM par l’organisme grâce à des acides gras particuliers issus de la famille des oméga 3 : les oméga 3 de nouvelle génération.

L’objectif est :

  • de favoriser la guérison et une meilleure récupération après une infection ou une blessure,
  • de favoriser une bonne cicatrisation et prévenir la fibrose pour que les tissus retrouvent leur fonctionnalité,
  • ne pas laisser une inflammation persistante s’installer (avec un stress oxydant, une altération des cellules…).

 

Références :

Serhan CN. Nature. 2014. PMID: 24899309 Free PMC article. Review.
Dalli J, Serhan CN. Br J Pharmacol. 2019 Apr;176(8):1024-1037. doi: 10.1111/bph.14336. Epub 2018 Jun 3.